Jump to Navigation

Tous à la pêche !

 

Depuis cet été, la pêche circule à Montreuil. Comme la trentaine d'autres monnaies locales déjà en circulation en France, et les centaines naissant de par le monde, elle refonde les échanges commerciaux locaux... et l'avenir de l'économie.

La pêche, qu’est ce que c’est ?  Encore un fruit nouveau, crû de Montreuil et de ses célèbres murs à pêches ?

Oui, cela a un lien. Mais là, cela ne se mange pas, même si ça peut servir à développer des plaisirs gustatifs locaux.

La pêche, c’est la monnaie locale de Montreuil,

Bon d’accord, et à quoi cela sert ?

Cette monnaie est le fruit d’un travail de longue haleine, amorcé au sein de l’association Montreuil en transition il y a deux ans, et désormais porté par l’association la Pêche, monnaie locale.

Soutenue par l’ancienne municipalité comme par la nouvelle, la Pêche peut servir de monnaie dans des commerces montreuillois: Les Nouveaux Robinson, Folie d’encre, Pompon fleurs, Intuitive Déco, le Bidule, L’Art à Palabres... Une première vingtaine de commerçants pour ce tout début, qui devraient être rejoints prochainement par bien d'autres.

 

En petites coupures dans de plus en plus de commerces

Développer une monnaie locale, c’est vouloir et penser qu’une économie locale est possible, en soutenant les circuits courts. Ainsi, les Nouveaux Robinson , avec l’argent qu’ils reçoivent peuvent ainsi  choisir de payer des fournisseurs montreuillois, par exemple distribuer la bière La Montreuilloise et faire tourner  ainsi les pêches qu’ils ont reçues.

Chacun peut se procurer des pêches lors des comptoirs d’échange, 1 pêche = 1 euro. Il n’y a pas de taux de change dans cette transaction.

On peut trouver des coupures de 1, 2, 5 10, 20, 50 pêches. Elles sont agréables, douces au toucher, jolies à regarder. Les illustrations sont d'une artiste locale, Cendrine Bonami-Redler, à partir de ses aquarelles de Montreuil. On y voit le marché de la Croix de Chavaux ou Mozinor : un lieu emblématique par valeur, un pour chaque secteur de la ville. Ainsi les coupures sont faciles à distinguer, comme les euros dont elles reprennent les dimensions. Bien sûr, elles sont cryptées afin de les rendre infalsifiables.

 

Soutenir des projets locaux

Pour que la pêche puisse vraiment servir son objectif de prioriser l’économie locale, les entreprises ne peuvent reconvertir leurs pêches en euros qu'à 95%, une manière de les encourager à trouver des fournisseurs locaux. Cependant, pour ne pas non plus assommer les commerçants, ce prélèvement solidaire est comparable à celui des chèques-restaurant ou des frais de carte bancaire. Les fruits de ce prélèvement sont réinjectés dans le circuit associatif.  L’objectif est ainsi de soutenir des projets locaux, et de porter la structure associative qui gère la pêche, notamment de payer sa salariée.

A l’instar d’autres monnaies locales, le but est qu'elle soit utilisée par le plus grand nombre de personnes possible. Il serait bien que des artisans entrent nombreux dans le réseau, cela permettrait ainsi d’augmenter le nombre de fournisseurs que les commerçants pourraient payer en pêches et pourquoi pas aussi, un jour verser des salaires en pêche...

 

Locale et populaire, pour une autre économie

Bien sûr aussi, il faudrait que la pêche devienne une monnaie populaire, voire sociale. La précédente municipalité avait ainsi imaginé que les aides sociales, des prestations des centres sociaux, soient versés ou payées en pêches, afin qu’elle soit ainsi une monnaie de tous et pour tous. Souhaitons que la nouvelle municipalité s’empare de ce sujet comme une possibilité d’équilibre social et de pédagogie pour apprendre aussi à consommer différemment.

Derniers détails, le nom de la pêche a été choisi par un sondage sur Internet, suivi d'un vote à la fête de la Ville 2013, en référence bien sûr aux murs à pêches. La gouvernance de l’association gérant la monnaie se veut coopérative et participative, entre collège des entreprises, des adhérents utilisateurs, des associations et des institutions.

Alors tous à vos pêches en main : les pêchus sont là pour vous accueillir !

 

Où trouver la pêche ?

Vous pouvez changer vos euros en pêches tous les samedis midi (11h-13h) à la Maison Ouverte, 17, rue Hoche, et lors des événements à suivre sur le site www.peche-monnaie-locale.fr.

La carte des 22 adresses où les dépenser et la liste des associations à soutenir est aussi sur le site.

Contacts : bienvenue@PecheMonnaielocale.fr et Julie Brossard 07 85 53 52 20

Montreuil, le 12 novembre 2014

Florence Fréry

 

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.