Jump to Navigation

Murs à pêches et projet pour le site EIF : ni statu quo ni urbanisation grignotant le patrimoine naturel

 

Le 1er mars, la métropole du Grand Paris retiendra les candidatures de trois équipes de porteurs de projet pour la réhabilitation du site EIF, en bordure du quartier des Murs à Pêches, à Montreuil. Le lauréat sera désigné en juillet.

 

Au 97, rue Pierre-de-Montreuil, le site EIF, du nom d'une entreprise textile qui y était implantée, a été présenté en octobre 2016 à l'appel à projet « Inventons la métropole du Grand Paris » (1) par Est Ensemble, un des 11 établissements publics territoriaux de la métropole (2).

Sur 1,9 hectare, le site regroupe d'anciens bâtiments industriels et quelques parcelles ou bouts de parcelles anciennement horticoles laissées en friche.

 

Depuis 1871 y ont été en activité une peausserie, des teintureries et une usine de textiles pour les secteurs industriels et médicaux : ce site (surtout son sol) est ainsi fortement pollué. Il est par ailleurs et depuis longtemps largement à l'abandon.

Le statu quo, la prolongation de son délaissement, ne seraient satisfaisants ni d’un point de vue patrimonial ou urbain, ni d’un point de vue environnemental.

 

Le groupe local Europe écologie – Les Verts (EELV) de Montreuil est donc favorable à la réalisation d'un projet qui permette de :

 

+++ redonner vie au site en y conduisant une action résolue et complète de dépollution,

 

+++ préserver toute la surface naturelle et végétale des zones non bâties, voire la développer,

 

+++ réhabiliter les bâtiments qui peuvent l'être pour en faire des lieux de promotion des activités écologiques et de l'économie sociale et solidaire,

 

+++le tout dans le cadre d'un projet global de moyen terme pour tout le territoire des Murs à pêches, associant les acteurs associatifs de ce quartier et ouvert aux habitants et habitantes des quartiers alentours.

 

De ce point de vue, nous regrettons l'opacité qui a prévalu dans la désignation du site et le montage de l'appel à projets pour lesquels associations et élus municipaux ont été tenus à l'écart.

Nous demeurons persuadés que la légitimité de tout projet naît de la concertation et de la co-construction avec les acteurs locaux et les habitants, même si les choix faits in fine ne peuvent pas tous résulter d'un parfait consensus.

 

Nous rappelons notre attachement à la construction à court terme d'une structure pertinente de consultation et de pilotage d'un projet global pour le quartier des Murs à pêches, respectueux des objectifs de préservation liés au classement du site et d'un avenir durable exemplaire au plan environnemental.

 

Nous demanderons au maire de Montreuil, à son adjoint à l'urbanisme et au conseiller municipal délégué à la mission pour l'avenir des Murs à pêches de jouer la transparence et d'exposer dans un lieu public de la ville les trois projets « finalistes » afin que les Montreuilloises et les Montreuillois puissent en débattre et émettre des avis guidant le choix du projet lauréat.

 

A Montreuil, le 27 février 2017,

 

(1) www.inventonslametropoledugrandparis.fr

(2) Depuis le 1er janvier 2016, date officielle de sa création, la métropole du Grand Paris (MGP) regroupe Paris et 130 communes. Elle est divisée en onze établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), dont Est Ensemble. 

 

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.