Jump to Navigation

La lutte contre la pollution de l'air : un objectif majeur

 

Montreuil, comme Paris et la proche banlieue sont en première ligne : un rapport officiel publié en octobre 2015 a estimé que pour la France, l’ensemble des coûts de la seule pollution aux particules fines oscille entre 20 et 30 milliards d'euros par an ! Les écologistes prennent le problème à bras le corps.

 

La pollution de l'air à Paris et dans la proche banlieue s’aggrave, et un lien avec différentes maladies a souvent été établi dans des études scientifiques. Une des dernières en date, publiée l'an dernier et reprise par la revue Science et Avenir, conduite par l’équipe du Professeur Fathi Moussa de l’Université Paris-Saclay sur 64 enfants asthmatiques, a montré que les poumons de ces enfants étaient gravement atteints par la pollution aux particules fines provenant de la circulation routière, principalement des moteurs diesel. Les chercheurs ont ainsi trouvé dans ces jeunes poumons des nanotubes de carbone provenant des pots d'échappement. Le problème des particules fines est à prendre très au sérieux, car elles sont responsables de cancer du poumon, de maladies respiratoires ou de problèmes cardiovasculaires.

 

90 % des gens vivant en ville concernés

Cette étude est à relier à celle publiée en octobre 2015 par l'Agence européenne de l’environnement (AEE), qui montre que la qualité de l’air européen reste très préoccupante quant à sa teneur en particules fines. Celle-ci s’avère en effet supérieure aux seuils de recommandation de l’Organisation mondiale de la santé pour 90% des urbains, selon les concentrations observées par l’agence en 2011.

 

Une très lourde facture pour la société

En France, cette pollution atmosphérique engendre un coût sanitaire élevé, que le Commissariat général au développement durable (CGDD), organisme relevant du ministère de l'Ecologie, a précisé dans deux rapports publiés eux-aussi en octobre 2015. Le CGDD estime que l’ensemble des coûts de la seule pollution aux particules fines, dans tous ses aspects (santé et conséquences sociales, nuisances à l'environnement et autres) oscille... entre 20 et 30 milliards d'euros par an ! Des chiffres officiels qui confirment les constats d'un rapport parlementaire publié lui aussi en 2015. Une très très lourde facture pour la société.

 

Il y a urgence à agir !

Il y a urgence à agir : début décembre 2016, un nouveau pic de pollution aux particules fines était constaté sur Paris et la petite couronne. Au préjudice notamment des Montreuilloises et Montreuillois dont la ville est traversée par l'autoroute A186, et longée par le périphérique et l'autoroute A3...

 

3 questions à Nabil Rabhi, adjoint écologiste au maire de Montreuil en charge de la lutte contre les pollutions :

http://elus-epm.fr/montreuil-ville-ecologique/pics-de-pollution-3-questions-a-nabil-rabhi-adjoint-a-la-lutte-contre-les-pollutions/

 

 

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.