Jump to Navigation

Gâchis sur la Zac Boissière-Acacia

 

Le groupe local Europe écologie Les Verts de Montreuil déplore l'abandon par le maire du projet d'école pour le quartier Boissière-Acacia choisi par la municipalité en novembre 2013. Cet abandon est déplorable pour plusieurs raisons :

- d'abord parce que le projet répondait par son innovation aux enjeux environnementaux, climatiques et sociaux auxquels notre ville et notre société sont d'ores et déjà confrontées :

http://www.lecitronvertmontreuil.fr/content/boissiere-acacia-une-nouvelle-et-belle-ecole-encore

- Le projet choisi il y a maintenant plus de trois ans aurait du être mis en chantier en 2014 et l'école serait ainsi prête à ouvrir dès la rentrée prochaine, accueillant les enfants des nouveaux habitants du quartier et désengorgeant les écoles des alentours (Nanteuil en particulier).

- A l'exemple des écoles de l'avenue de la Résistance ouvertes en 2015 (Stéphane Hessel et les Zéfirottes), ce projet portait bien une ambition de haute qualité pour les Montreuilloises et le Montreuillois, et comme pour ces écoles (dont le projet avait été lui aussi contesté et le chantier entravé), nous étions sûrs que les usagers en auraient été enchantés.

- Le coût de l'école, clairement chiffré, cadré et maîtrisé, aurait bénéficié de financements de la communauté d'agglomération et de l'aménageur de la zone d'aménagement concertée (Zac), ne revenant au final qu'à environ 10 millions pour la ville, ce pour un équipement de grande qualité rassemblant 23 classes en deux écoles (maternelle et élémentaire), un centre de loisirs et un pôle salle de sport/salle polyvalente ouvert au quartier et à ses activités associatives dans des constructions à consommation énergétique nulle (le bâtiment aurait produit autant d'énergie qu'il en aurait consommé) et capables de durer en bon état pendant des décennies (nous savons hélas combien coûte à la ville l'entretien de ces anciennes écoles mal conçues).

- Le projet choisi en novembre 2013 résultait d'une longue procédure de consultation avec les parents d'élèves, enseignants et services de la ville, puis d'un concours d'architectes en bonne et due forme : rien de tout cela n'est désormais annoncé pour la future école qui doit tout de même ouvrir en 2018.

- A ce déni de concertation s'ajoute un déni de démocratie et une argumentation incohérente : les élus municipaux ont été mis devant le fait accompli par l'annonce brutale fin 2016 de l'annulation de ce projet, sous des prétextes changeants et disparates (le coût, la qualité de l'architecte, une évaluation à revoir des besoins, le risque pris par l'innovation, le temps restant (après trois ans d'inertie)...).

Résultat : les habitants du quartier Boissière-Acacia ne pourront pas profiter de ce beau projet. Les élus écologistes ont néanmoins bataillé ferme ces dernières semaines, aux côtés d'autres élus de la majorité municipale tout autant déconcertés par la décision du maire : ils ont pu obtenir que le projet qui viendra remplacer celui qui a été annulé présente un minimum de qualité d'usage et un minimum de performances énergétiques. EELV Montreuil les appellent à être vigilants tout au long du nouveau processus de conception et de réalisation du nouveau projet afin d'écarter tout risque de conflits d'intérêt, tout nouvel appauvrissement qualitatif et de s'assurer que les coût seront bien maîtrisés et les délais tenus.

 

Montreuil, le 8 février 2017



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.