Jump to Navigation

Du bois dont on construit demain

 

Les récompenses s'accumulent pour les réalisations immobilières de la municipalité 2008-2014 à Montreuil, au fur et à mesure que les bâtiments s'achèvent et accueillent leurs usagers et résidents.

 

Le 10 septembre 2015 à Paris, deux de ces constructions ont reçu les premiers prix Trophées Bois décernés par le Comité national de développement du bois (CNDB) et l'interprofession des acteurs de la filière régionale, Francilbois.

 

Un bâtiment en bois en symbiose avec un jardin

Pour la deuxième édition de ces Trophées, dans la catégorie « Bâtiments publics » le premier prix a été décerné aux désormais célèbres écoles des Zéfirottes (maternelle) et Stéphane-Hessel (élémentaire) de l’avenue de la Résistance. Proposé par les architectes montreuillois de l'agence Méandre (désormais m’cub), le choix d'utiliser massivement le bois, mais aussi la paille, comme matériaux de construction répondait à trois objectifs prioritaires : organiser un chantier propre, en s'adossant à une préfabrication poussée, privilégier les matériaux renouvelables et améliorer significativement le bilan carbone de la construction. Le bâtiment en symbiose avec un jardin – en partie public – relève le défi du réchauffement climatique. Ses cellules de bois garnies de paille (de la Sarthe) offrent une isolation exceptionnelle, à tel point que la production d'énergie sur le site à partir de sources renouvelables diversifiées (bois, solaire, huile de colza), est... supérieure aux besoins d'éclairage et de chauffage de la construction. Un bâtiment à énergie positive, donc.

 

Du très social très écologique - CQFD

Dans la catégorie « Logement collectif et groupé », le premier prix est revenu là encore à un bâtiment double : les résidences Etienne-Dolet et Branly, résidences de 18 et 17 logements aux rues du même nom. L'opération commandée par l'Office public de l'habitat montreuillois (OPHM) a comme maître d'œuvre l'agence d'architecture LA Architectures. Sa réalisation cumule les récompenses puisqu'elle avait déjà reçu la prestigieuse Equerre d'argent 2014 (prix de la première œuvre), décernée par le magazine d'architecture Le Moniteur. Si l'approche sociale peut tout autant être mise en avant (1), le jury des Trophée Bois s'est logiquement penché sur les données environnementales : « Avec cette approche intégrale ‘Bois' (2), le bilan environnemental est significativement positif, tant sur l'énergie consommée pour la production des matériaux que sur la balance CO2. Ces 35 logements contribuent à 1000 tonnes de CO2 en moins dans l'atmosphère, sont construits avec 30 fois moins d'énergie pour la structure qu'avec les méthodes traditionnelles, et génèrent près du double d'heures de travail localement. » La structure, les matériaux et la conception permettent aux deux constructions d'obtenir les labels BBC Effinergie classe A - H&E profil A, validant leur très basse consommation d'énergie.

 

A quelques semaines de la conférence mondiale sur le climat, au Bourget en décembre, ces deux prix récompensent une démarche municipale pertinente pour relever conjointement les défis environnementaux, énergétiques et sociaux.

 

Crédits photo : Charly Broyez

 

(1) http://www.lecitronvertmontreuil.fr/content/architecture-d-excellence-pour-tous

(2) Epicéa, pin, sapin et mélèze d'origine française (Vosges, Alpes et Landes)

 

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.