Jump to Navigation

Architecture d'excellence pour tous !

 

Une opération exemplaire de logements sociaux à Montreuil a reçu fin 2014 l'Equerre d'argent, prestigieux prix national d'architecture. C'est de fait une nouvelle récompense pour les responsables municipaux de la mandature précédente.

 

 

Le 17 novembre dernier a été proclamé le palmarès 2014 de la prestigieuse Equerre d'argent, prix d'architecture décerné en France depuis 1960 et désormais sous la responsabilité de la revue de référence le Moniteur. Le prix de la Première œuvre a été attribué à une opération de 35 logements sociaux à Montreuil, plus précisément à ses architectes, l'agence LA Architecture, et à son maître d'ouvrage, l'office HLM de la ville, l'OPHM.

 

Dans le cadre de la MOUS Rroms

L'opération s'inscrit dans la réflexion et la gestion de la MOUS (maîtrise d'œuvre urbaine et sociale) signée entre la ville et l'Etat en 2010 afin d'accompagner une centaine de familles Rroms (350 personnes) dans leur insertion sociale.

 

Nous sommes ici dans le cas de bâtiments en dur, pérennes, différents donc des bâtiments modulaires mis en place dans le cadre de cette même Mous dans le Bas Montreuil. Ces logements, du moins pour la part qui n’est pas réservée par l’état (dans toute opération de construction de logement social, l’état se réserve dès l’origine 30% des attributions), donnent lieu à la signature d’un bail classique, directement avec les familles. Ils ont été attribués aux familles les plus avancées dans leur parcours d'insertion et résidant jusqu’alors dans les caravanes des camps des rues Pierre de Montreuil et Edouard Branly.

 

Deux sites et pas mal de contraintes

L'opération est répartie sur deux sites ; la ville vend à l’OPHM deux terrains qui lui appartiennent sur les rues Etienne Dolet et Edouard Branly. Délais serrés, budgets contraints, ambitions sociales et écologiques d’un côté, déclarations ambiguës ou violente opposition aux projets relatifs à la MOUS de l’autre, il faut cravacher ferme pour réaliser le projet. Le directeur de l'OPHM à l’époque, Jean-Paul Bléry, et ses services ne ménagent ni leur peine, ni leur temps, tout comme les élus concernés. Le conseil régional d'Ile-de-France – dont la vice-présidente en charge du logement est l'écologiste Emmanuelle Cosse – soutient également fortement le projet, lui allouant une subvention de 300 000 euros.

 

L’OPH Montreuillois suggère la préfabrication (les éléments préfabriqués en usine et ateliers sont ensuite montés sur place) et opte pour un marché de conception-réalisation. La procédure est peu commune, ingrate selon beaucoup d’architectes, et le dédoublement des difficultés induit par une réflexion multisite complique la commande ; l’ensemble commandé par les contraintes budgétaires strictes. Les jeunes archis de LA Architecture relèveront le défi. Sans négliger les ambitions et les impératifs écologiques : les constructions, parées de bois, sont labellisées BBC ++ et Effinergie, soit une très faible consommation d'énergie (et donc moins de charges pour les locataires).

 

Négociations au plus social avec l'Etat

La négociation avec les services de l'Etat, via la préfecture, permet d'aller très loin sur le plan social : les deux tiers des logements sont en PLAI (Prêt Locatif Aidé avec volet Insertion), c'est à dire destinés à des publics fragiles (les familles suivies par la Mous en l'occurrence), ce qu'on appelle parfois du «très social ». Dans ce genre de projet, il est rare que l’état accepte que plus de 20 % des logements soient en PLAI (la subvention de l’état est supérieure à celle qu’il verse pour les autres types de logements sociaux).

 

Le permis de construire signé en décembre 2011, le chantier est mené à bien dans les délais espérés : 18 logements sont réalisés rue Dolet, 17 rue Chanzy. Les attributions sont faites par l'OPHM en février 2014. Les dossiers des familles Rroms sont présentés par les deux associations mandatés pour le suivi de la MOUS. Les familles emménagent en juin 2014.

 

Mixité sociale assurée !

L'attribution des autres logements – 30% - relève de la préfecture. Plusieurs de ces appartements seront attribués à des fonctionnaires du ministère de l’intérieur. La mixité sociale est donc on ne peut plus assurée, et ce sur les deux sites ! Aux nouvelles, quasiment tout le monde semble satisfait. Et cette Equerre d’argent inattendue constitue une bien belle cerise sur un bien joli gâteau !

 

BD/DM

 



Main menu 2

Souscrire au Citron Vert - Montreuil RSS
by SEMI-K.